Toulouse, ville du spatial et de l’aéronautique ? Oui, mais pas seulement. De nombreuses grandes entreprises ont décidé d’élire domicile à Toulouse et plus généralement en Haute-Garonne. C’est ce que révèle le « Top Économique Occitanie 2020 » publié dans le magazine Entreprises Occitanie, édité par le Medef de la Haute-Garonne. Toulouse est donc plus que jamais une ville dynamique et attractive.

Aéronautique, aérospatial : des secteurs très présents à Toulouse

Située entre mer et montagne, entre France et Espagne, Toulouse peut se targuer d’être la ville française qui attire chaque année le plus de nouveaux habitants. 5 200 environ. Un attrait que l’on doit à sa situation privilégiée, à son dynamisme, à son ensoleillement et à son art de vivre, mais également à son marché du travail, boosté par de nombreuses grandes entreprises.

Sans surprise, les sociétés relevant du domaine de l’industrie aéronautique et spatiale arrivent en tête, représentant huit sociétés sur les vingt qui génèrent le plus gros chiffre d’affaire à Toulouse et en Haute-Garonne. Airbus, installée à Blagnac, est la première entreprise du top 50 avec 64 milliards d’euros de chiffre d’affaire en 2018. Elle est suivie par Airbus Defence and Space, à Toulouse avec 11,06 milliards d’euros, Thalès Alenia Space, également implantée à Toulouse, avec 2,5 milliards d’euros et Stelia Aerospace, dont le siège social est à Colomiers, et qui génère 2,2 milliards d’euros de CA. À elles seules, ces quatre entreprises ont un effectif cumulé de près de 190 000 travailleurs. Un peu plus bas dans le classement, on trouve d’autres sociétés du secteur comme ATR à Blagnac, Liebherr Aerospace & Transportation à Toulouse, dont une branche est dédiée au ferroviaire, et Latécoère à Toulouse.

Toulouse doit également son dynamisme aux banques, promoteurs immobiliers et société locales

Le top 50 des entreprises de Toulouse et de Haute-Garonne recense également des sociétés du BTP. Parmi elles, citons Terreal Midi-Pyrénées, qui emploie 2 209 personnes à Colomiers et SPIE Batignolles Malet à Toulouse. D’autres secteurs ont la part belle, qui offrent généralement un environnement de travail privilégié, avec des infrastructures en centre-ville. C’est le cas des groupes bancaires, des agences immobilières et des promoteurs. Parmi les plus grosses entreprises du secteur, situées à Toulouse et dans sa périphérie, on trouve le groupe La Poste Occitanie, la caisse d’Épargne Midi-Pyrénées, la banque Populaire Occitane, Green City Immobilier, GA Smart Building, le Crédit Agricole 31 et LP Promotion. Un secteur dont l’effectif se porte à près de 25 000 travailleurs.

En effet, l’immobilier est un secteur porteur dans l’agglomération toulousaine. Entre les projets d’urbanisme avec la création d’une nouvelle ligne de métro et les dispositifs mis en place par le gouvernement pour favoriser l’accès au logement (prêt aidé de location-accession, dispositif Pinel…), le secteur immobilier a encore de beaux jours devant lui.

Sources:

L’informatique et l’électronique ne sont pas en reste, tout comme les entreprises nées dans la région. L’informatique offre un environnement numérique du travail de pointe à Toulouse et en banlieue. On peut citer des sociétés comme Continental Automotive France, spécialisée dans les systèmes électroniques embarqués pour l’automobile, ou Atos Integration, l’un des leaders de l’ingénierie informatique. À l’échelle locale, des sociétés comme Newrest group, spécialiste du catering aérien, le groupe Chausson Matériaux ainsi que les pharmacies et opticiens du réseau Lafayette Conseil connaissent un succès grandissant.

Une étude réalisée par Pôle emploi durant l’été 2020 révèle que, malgré la crise liée à l’épidémie de coronavirus, des secteurs continuent particulièrement à embaucher à Toulouse et en Haute-Garonne. C’est le cas notamment de l’installation et de la maintenance, du transport de marchandises ainsi que des services à domicile, en particulier la garde d’enfants.